La Qualité de Vie au Travail    (QVT)   

« Une démarche à forte résonance  humaine »

 

 

D’un point de vue juridique, la QVT fait référence  à l’obligation pour l’employeur de prévenir les risques professionnels (L.4121-2 du Code du travail) intégrant notamment l’adaptation du travail à l’homme et la prévention des risques psychosociaux.  L’ANI du 19 juin 2013 traite du sujet dans son ensemble et rappelle l’importance du dialogue social dans l’entreprise autour de la QVT.

 

De très nombreux travaux de recherche mettent en évidence des liens entre la QVT  et la performance économique des entreprises.

 

Une étude sofres en 2013 pour l’ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) auprès d'un échantillon de 1001 salariés actifs stipule que la QVT a un impact sur :

 

Les relations dans l’entreprise  (96%)

L’engagement  des salariés (96%)

La qualité de  travail réalisé   (95%)

La santé des  salariés (94%)

La productivité (91%) 

 

L'investissement des équipes est indéniablement multiplié lorsque les salariés sont impliqués, consultés et  valorisés.

 

Une démarche  axée sur la qualité de vie au travail s’inscrit  dans une dynamique  collaborative et exprime une ambition d’approche positive du travail elle  s'articule autour de :

 

      la qualité de l’information partagée au sein de l’entreprise ;

 

la qualité des relations de travail ;

 

la qualité des relations sociales, construites sur un dialogue social actif ;

 

la qualité des modalités de mise en œuvre de l’organisation du travail ;

 

la qualité du contenu du travail ;

 

la qualité de l’environnement physique ;

 

la possibilité de réalisation et de développement personnel ;

 

la possibilité de concilier vie professionnelle et vie personnelle ;

 

      le respect de l’égalité professionnelle

 

 L’une des conditions indispensable à la réussite d’une telle démarche est l’adhésion collective de l’entreprise et de ses salariés autour d’un projet QVT.